top of page

SEBASTIEN BREBEL

L'appartement

CO24 Appart 1079_96.jpg
AU24 Brebel.jpg

« Depuis combien de temps je suis ici ? Les bruits de la ville me parviennent, irréels, comme estompés par la distance. Qu’importe le froid : protégé par les épaisseurs de vêtements et solidement ficelé dans mon antique robe de chambre, je résiste vaillamment au passage des heures. Une atmosphère de naufrage règne sur les lieux. Les tâches sur le parquet, les tapis crasseux, les faibles reflets sur l’argenterie ternie ; c’est comme si le temps s’était figé, laissant paraître le vrai visage de l’appartement. »

C’est l’incipit du roman de Sébastien Brebel. Le narrateur partage un appartement avec sa soeur, Léonie. Appartement typiquement haussmannien, dans lequel on ne risque pas d’étouffer et où on peut rester enfermés des jours entiers, et où frère et soeur vivent « comme deux grands enfants, deux adolescents effroyablement repliés sur eux-mêmes et livrés à l’alchimie fantasque de leur entente. » Auparavant, le narrateur avait vécu dans des appartements insalubres, des logements miteux et mal isolés, des placards, mais dans lesquels il n’avait pas été si malheureux. Il n’aurait rien connu d’autre, si sa soeur ne l’avait pas traîné de force jusqu’ici.

Sébastien Brebel est né à Argenteuil en 1971, il signe chez P.O.L. son sixième roman.

bottom of page